Homme se tenant debout regardant les montagnes avec une tente

Notre politique de développement durable La protection de nos terrains de jeux est essentielle pour la pratique de nos sports outdoor

Mesurer et réduire l'empreinte carbone de nos voyages

Nous savons que l'industrie du tourisme n'est pas neutre en termes d'impact sur l'environnement, nous sommes conscients de l'impératif qu'il y a aujourd'hui à s'engager dans des modes de vie plus responsables. Nous sommes également convaincus que le tourisme peut participer à un monde meilleur et financer des actions et dynamiques de protection de l'environnement.

Nos voyages n'ont plus aucun secret pour vous

L'empreinte carbone de nos voyages est à présent disponible sur la fiche voyage. Nous avons choisi de le communiquer afin de fournir des repères et de comparer les voyages sur le critère des émissions émises au cours du voyage.

Comment évalue-t-on l'empreinte de nos voyages ?

Pour évaluer un voyage, on s’appuie sur des données existantes qui proviennent de l’ADEME, une agence indépendante  financée par l’État. Elle garantit une impartialité et une justesse des données fournies. Ces données nous permettent de dire que telle activité, tel aliment, tel produit utilisé  émet autant de CO2e.
On part d’un voyage, on identifie les différents postes d'émission et on les met en parallèle avec les données fournies par l’ADEME. On obtient ainsi  l’impact du voyage en terme d'émissions de CO2e. Les émissions concernant les équipements sont calculées pour des produits fabriqués et commercialisés par Decathlon. Notre méthode est perfectible. Nous la ferons évoluer régulièrement au fur et à mesure de l'évolution des outils existants.

#1. Mesurer : quelles émissions sont comprises dans nos voyages ?

Nous avons construit une méthode nous permettant de mesurer les émissions de CO2, ou équivalent CO2, émises par un voyage. 

Voici les 5 postes d'émissions que nous avons retenus :
  • Je me déplace : Il s'agit des émissions émises par les déplacements effectués pendant le voyage. Elles sont calculées en fonction des kilomètres parcourus et du mode de transport utilisé.
  • Je me loge : Il s'agit des émissions émises lors de l'utilisation des infrastructures d'hébergement et de la consommation d'un petit déjeuner. Elles sont calculées en fonction du type d'hébergement.
  • Je me nourris : Il s'agit des émissions émises par la consommation des repas. Ces émissions sont calculées en fonction du type de repas et du lieu de consommation de ce même repas. En effet, les émissions liées à la consommation d'un pique-nique végétarien seront inférieures à celles émises par la consommation d'un repas à base de viande dans un restaurant.
  • Je m'équipe : Il s'agit des émissions émises par la fabrication de l'équipement requis pour la pratique d'un sport, amortie sur la durée de son utilisation. Ces émissions se basent sur celles générées par la production et la commercialisation de produits Decathlon. En savoir + 
  • Je pratique : Il s'agit des émissions générées par la pratique du sport considéré.
Voici quelques exemples :
  • 30 km en minibus pour un transfert interne = 2,54 kg de CO2e
  • 2 nuits en hôtel 3 étoiles = 24,98 kg de CO2e
  • 1 repas complet à base de poulet dans un bistrot = 2,23kg CO2e

Comment estimer l'impact de votre trajet ?

Que vous voyagiez en train, en voiture ou en avion de votre domicile au lieu de départ de votre voyage, ce trajet émet des émissions de CO2e. Il n'est pas inclus dans notre calcul (sauf exceptions). Voici les clés pour calculer les émissions de votre trajet :
  • 100 km en voiture = 25 kg CO2e
  • 500 km en TGV = 2 kg CO2e
  • 1000 km en avion = 216 kg C02e

#2. Réduire

Une fois les émissions d'un voyage mesurées, nous avons pour ambition de travailler avec nos agences locales à des solutions concrètes de réduction des émissions générées.

Voici quelques exemples :
  • Inclure plus de repas végétariens, utilisant des ingrédients produits localement. 
  • Inciter nos voyageurs.euses à utiliser un équipement réparable ou d'occasion.
  • Favoriser les modes de transport doux lors des transferts prévus pendant le voyage.

Qu'est-ce que l'empreinte carbone ?

Lorsque l’on parle d’empreinte carbone, on parle de l’impact sur le changement climatique. Il est calculé en mesurant tous les gaz à effets de serre (azote, méthane, dioxyde de carbone …) émis par le voyage.
Pour simplifier la lecture de cette empreinte, on convertit ces gaz et leur impact en Kg équivalent. On parle donc de Kg CO2e, le petit “e” à la suite de CO2 signifie “équivalent”. En savoir +

Pourquoi "kg CO2e" ?

Il s’agit d’une unité créée par le GIEC (Groupe d'Experts Intergouvernemental sur l'Évolution du Climat) pour comparer sur la même échelle des gaz à effet de serre différents, et donner une vision claire de l’impact d’un produit ou d’un service.Par exemple, le GIEC estime qu’1 tonne de méthane (qui est un gaz à effet de serre) est en moyenne 28 fois supérieure en termes de pollution et de réchauffement climatique à 1 tonne de CO2.

Contribuer à la neutralité carbone mondiale

Nous avons choisi de financer des projets certifiés label bas carbone par le ministère de la transition écologique afin de contribuer à la neutralité carbone mondiale. Pour 2021, ce projet va permettre de stocker 125 tonnes de CO2e. 

Proposer une offre responsable

Nous allons proposer prochainement des voyages à action solidaire. Faire le choix de participer à ce type de voyage, c’est faire le choix de contribuer aux besoins précis d'une communauté. Rendez-vous cet été pour découvrir ces voyages !

Travailler avec des partenaires responsables

Nous ne travaillons qu'avec des partenaires partageant notre ambition d'agir pour un tourisme responsable d'un point de vue économique, social et environnemental. Nous mettons en lumière leurs initiatives, et souhaitons les aider à développer cette réflexion vertueuse, en partageant des bonnes pratiques et en mettant à leur disposition des outils de mesure de leur impact.

Voici les critères de sélection de nos partenaires : 
  • Activités sportives à faible impact écologique
  • Sensibilisation aux enjeux environnementaux et sociaux
  • Politique du zéro plastique
  • Plan de durabilité de l'équipement
  • Gestion engagée des déchets
  • Voyages en petits groupes
  • Rémunération locale et juste
  • Programme de compensation carbone
  • Produits locaux et/ou bio majoritairement

Charte du voyageur responsable

Je respecte mon environnement 

  • Je respecte la biodiversité en restant sur les sentiers balisés, en ne prélevant ni plante, ni roche, ni coquillage, ni autres éléments de l'environnement. Je privilégie des produits cosmétiques respectueux de l'environnement (crème solaire qui ne détruit pas les coraux par exemple).
  • Je respecte les animaux en restant à une bonne distance et en ne leur donnant pas de nourriture.
  • Je trie les déchets quand c'est possible et prends ma gourde d'eau pour éviter les bouteilles en plastique. Je prévois également des sacs réutilisables pour éviter les sacs en plastique.
  • Je limite ma consommation d'eau à l'essentiel.
  • Je privilégie les aliments locaux qui ne viennent pas de l'autre bout du monde.
  • Je privilégie les transports en commun plutôt que le taxi.

Je respecte la population locale

  • Je me renseigne avant mon voyage sur les us et coutumes de la population locale, sur le mode de vie, sur les tenues vestimentaires, sur les pourboires et je m'adapte en fonction.
  • Je ne visite que les lieux ouverts au public.
  • Je demande l'autorisation avant de prendre quelqu'un en photo.
  • J'achète des souvenirs issus de l'artisanat local.

Pour aller plus loin, découvrez notre article 10 tips indispensables pour respecter la nature en voyage.